Retour au site


Soyez le ou la bienvenu(e) sur le forum du site Humour Felin.
Profitez de ce forum pour échanger sur les thèmes felin ! :-)


>> Créer un compte        >> Mot de passe perdu?
Login :
Pass :
Contacter l'administrateur

 
 Dayak
 1394 messages

[Galerie] - [Blog]
Queen Soraya : chapitre 2,Posté le 27-12-2009, à 16:24  
Queenie ... C'était tout ce dont je me souvenais ! Juste avant , il y avait eu ce bruit affreux que je reconnaissais entre mille : c'était celui de la grosse chenille qui, l'autre jour, avait aplati ce pauvre Toutou alors qu'il traversait pour aller rejoindre son maître. Moi, je n'ai jamais eu de maître; Mouloud, celui de Toutou, je l'aimais bien : il travaillait à la poissonnerie et me balançait souvent des têtes de sardines.

J'aurais dû me carapater vite fait car la chenille arrivait rapidement, mais au lieu de ça, je restai là, rivée au regard plein de promesses de mon Homme, avec mon petit cœur quii faisait tap-tap.
La chenille avance , je n'arrive pas à me décider à partir... et hop ! Je suis happée par ses deux paluches, il me serre contre lui, m'enfouit dans son blouson, son odeur me submerge, il murmure "Queenie" et... c'est le trou noir .

Est-ce que j'avais rêvé tout cela, endormie au soleil sur mon toit : l'explosion, le vol plané, la chenille ? C'est vrai que depuis quelques temps, je faisais beaucoup de cauchemars mais l'Homme à l'odeur si douce, ce nom, "Queenie", d'où ça sortait ? Personne ne m'avait jamais appelée comme ça, ni autrement d'ailleurs ! Ah ! Si ! Il y avait eu cette petite fille avec sa maman qui sentait si bon derrière sa burka bleue; je les retrouvais souvent en fin d'après-midi, devant un bâtiment plein d'autres enfants, elles avaient toujours une friandise pour moi. Et puis un jour, BOUM ! ... Je n'ai plus jamais revu la jolie dame ni la fillette. Elle m'appelait "Ktteta".

Je me décidai à ouvrir les yeux. Je ne reconnaissais rien de ce qui m'entourait; mon décor à moi, c'était la rue, les toits ou les trous mais là, j'étais dans une jolie pièce silencieuse, sur un lit très doux; le soleil, tamisé par un léger voile, entrait par la fenêtre et me chauffait doucement le dos. J'avais mal partout, mes oreilles bourdonnaient et j'étais toujours désespérément muette, un comble , moi si pipelette ! Après l'horreur de ce matin, peut-être que j'étais au paradis !

J'entendis sa voix avant de le voir. Il me tournait le dos mais c'était lui, j'en étais sûre, mon cœur s'était remis à cogner : tap-tap !
Il parlait dans un truc qu'il tenait à l'oreille, je ne comprenais rien à ce qu'il disait, le mot "avion" revenait souvent, mais je ne savais pas ce que cela voulait dire .


Il se retourna et vit que j'étais réveillée. Il ajouta deux mots dans son appareil et le jeta sur le lit, à côté de moi. Puis, dans un paquet, il prit un petit cylindre de papier et l'alluma; la fumée qui s'échappa me picota les yeux et ça me rappela Mouloud, quand il faisait sa pause, c'est à ce moment-là que je me pointais pour les têtes de poissons ! Mais, au fait, je ne l'avais pas vu ce matin, Mouloud, après l'explosion, pas vu la poissonnerie non plus... Je chassai ce souvenir d'un petit coup de patte et levai la tête vers mon Homme, espérant qu'il n'aille pas croire que je lui faisais la tête parce que je ne miaulais pas .

Il avança vers moi. «Queenie !» Pas de doute : ça devait-être mon nouveau nom. Et lui, comment allais-je l'appeler ? Il serait temps qu'il se présente, maintenant qu'on était au calme ...



Vanni avança ses doigts vers la chatonne qui sortait de son sommeil angélique comme le font tous les chats, en s'étirant au maximum, les pattes avant tendues et ses griffes effilées comme des lames de rasoir pétrissant le couvre-lit de satin ambré. Immédiatement, la petite bête bascula sur le dos, saisit ses phalanges entre ses pattes avant et entreprit de lui lacérer le mollet de ses pattes arrière tout aussi griffues. Vanni sourit en s'écriant "Hé, doucement !" Il était rassuré. Depuis qu'il l'avait ramassée dans la rue, quasiment sous les chenillettes du char américain, elle n'avait plus eu de réaction. Il l'avait posée délicatement sur le lit en regagnant sa chambre à la vue romantique sur le mont Asmai et l'avait regardée se pelotonner en boule sur elle-même, espérant n'avoir pas prolongé de quelques heures seulement la vie d'un petit être condamné.
Mais non ! Elle avait une pêche exceptionnelle, cette minuscule bouille noire et blanche ! Silencieuse comme une tombe, pourtant, mais quelle vigueur ! Elle avait à présent lâché sa main pour s'intéresser au téléphone portable du journaliste dont elle griffait vigoureusement l'écran plat. L'appareil rappela à Vanni les conversations qu'il avait eues l'instant précédent, et une ride de contrariété barra son front. Transporter un chaton trouvé dans les rues d'une ville marquée par la guerre et lui faire traverser la moitié du globe s'avérait une entreprise pavée d'obstacles. Pour commencer, il n'existait pas de vol civil direct de Kaboul vers l'Occident; la plupart des voyageurs prenaient d'abord un avion pour Islamabad, au Pakistan, avant de rejoindre leur destination finale. Il avait donc appelé le ministère de l'Agriculture pour s'enquérir des documents nécessaires à l'exportation d'un animal : cela ressemblait au parcours du combattant, on lui demandait au moins trois mois de délai ! Il restait bien la solution par laquelle il était lui-même arrivé à Kaboul : les vols de l'ONU... mais il était loin d'être certain que la présence d'animaux à bord fût autorisée.
Las de tourner en rond dans la chambre, le journaliste finit sa cigarette, vérifia que Queenie s'était à nouveau endormie, cette fois en plein soleil, sur l'appui de la fenêtre, puis il enfila son blouson et, prenant soin d'accrocher à la poignée de sa chambre l'écriteau "Do not disturb", se rendit au Mustapha Hotel.

A suivre...
Il faut être inscrit pour répondre  
 Douchka
 8577 messages
Clém
[Galerie] - [Blog]
Posté le 27-12-2009, à 20:24  
C'est vraiment super bien fait,
et sérieusement pourquoi pas
en faire un livre?

------------------------------
Une vie sans chat est une vie de chien.
Il faut être inscrit pour répondre  
 Bouboulys
 289 messages

[Galerie] - [Blog]
Posté le 28-12-2009, à 12:15  
Encore merci pour cette jolie histoire

Il faut être inscrit pour répondre  
 pattes de velour
 1411 messages

[Galerie] - [Blog]
Posté le 28-12-2009, à 19:03  
Wow quel chapitre passionnant!!
Elle magnifique et tellement merveilleuse a lire votre histoire!!
J'ai hâte de lire la suite et encore merci a vous deux!!

------------------------------
Il faut d'abord être un chat pour entrer au paradis!
Il faut être inscrit pour répondre